Les plateformes bi-mâts à crémaillères.<br/> LOXAM LAHO TEC à l'assaut de deux tours de 100 m de hauteur : l'outil de travail adapté pour l'entreprise Marteau image
tour rimini

La tour Rimini équipée de deux des trois plateformes à crémaillères fournies par LOXAM LAHO TEC : une façade de 40 m de large à isoler. La peinture de l'enduit final dessinera un gigantesque « 8 », chiffre porte-bonheur pour les Chinois.

tour rimini ancrage

Les ancrages des bracons dans les appuis de fenêtre : une solution trouvée en commun par le client et LOXAM LAHO TEC.

Doter d'une isolation par l'extérieur deux tours parisiennes de plus de 100 m de hauteur, les tours Rimini et Ferrare, n'est pas un chantier courant. Pas même pour l'entreprise Marteau, spécialisée dans le traitement technique de façade des immeubles de copropriétés, des logements sociaux et d'institutionnels : imperméabilité, isolation thermique, etc.

Et l'entreprise s'en donne les moyens. « Nous essayons d'être de vrais entrepreneurs », explique Francis Boulanger, le Président Directeur Général de la société Marteau. « Nous avons un parc matériels important, que nous entretenons nous-même au maximum. Nous avons également une politique très rigoureuse de gestion des approvisionnements en matériaux ».

La société Marteau a cependant recours à la location pour les pics de production et pour les matériels très spécialisés. L'entreprise a choisi LOXAM LAHO TEC, un partenaire privilégié depuis plus de 40 ans, pour le chantier des deux tours construites en 1969, dans le 13ème arrondissement de Paris.

« Il était peu envisageable d'utiliser nos plateformes suspendues temporaires (PST) sur une telle hauteur encore moins nos échafaudages de pied. La plateforme à crémaillères était le matériel adapté », dit Francis Boulanger.

« Pour la première tour, Rimini, Marteau a choisi de s'équiper de 3 plateformes bi-mâts. L'une travaille sur le petit côté de l'immeuble, large de 22 m et les deux autres sur le grand côté large de 40 m », explique Didier Roumier, Responsable de la division Accès de LOXAM LAHO TEC.

Les solutions

« LOXAM LAHO TEC ne se contente pas de fournir des matériels. Nous offrons des solutions » poursuit Didier Roumier.

Il y avait deux problèmes techniques à résoudre. Dans ce quartier de Paris, très animé, la place est rare. « La descente de charge des plateformes est de 16 t par base. Pour la tour Rimini nous avons trouvé les espaces techniquement aptes à recevoir les bases des mâts », explique Didier Roumier. Les travaux de la tour Ferrare, de section identique à celle de Rimini, mobiliseront également des plateformes fournies par LOXAM LAHO TEC. « Elle est située au-dessus d'un centre commercial et de parkings et nécessite des études complémentaires pour la reprise de charge des bases» ajoute Francis Boulanger.

Par ailleurs, il n'était pas question de s'ancrer dans les parois de l'immeuble. « Les reprises de l'isolation, après le démontage des ancrages, laissent en effet des traces visibles après le chantier » précise Francis Boulanger.

« Nous avons trouvé la solution ensemble, avec LOXAM LAHO TEC. L'ancrage sur les appuis de fenêtre, à 90° par rapport aux bracons, doublés pour l'occasion, en raison de la hauteur de l'immeuble », explique Jorge Barbosa, chef de chantier chez Marteau. « Nous avons fabriqué les cornières nécessaires », complète Didier Roumier.

L'amiante

Eviter les poussières d'amiante, matériau présent dans la colle du carrelage qui recouvre les façades, est un impératif pour les deux chantiers. C'est la raison du choix de la méthode de pose de l'isolant.

Après curage des parties dégradées par la corrosion des armatures du béton, passivation de ces armatures, et reprises en béton là où le carrelage était décollé, suivent pas moins de 4 opérations, décrites par Jorge Barbosa : « Nous posons la laine de roche enduite de colle, puis nous marouflons une trame de fibre de verre, également enduite de colle, puis encore une couche de colle. Et enfin l'enduit final est taloché ». « Les plaques de laine de roche de 60 cm x 120 cm, épaisses de 16 cm, sont fixées au support par des « clous » posés au cloueur à poudre, donc sans chevilles, afin d'éviter la production de poussières amiantées », explique Francis Boulanger.

Une suite de tâches complexes qui nécessitaient un accès en hauteur confortable à la dizaine de compagnons du chantier. Jorge Barbosa, habitué aux PST, apprécie le matériel. « C'est la première fois que je me sers de plateformes à crémaillères. Elle nous offrent un espace de travail adapté ». « Les plateformes, larges de 1,20 m, qui acceptent une charge de 3 t, nous donnent la possibilité de stocker les matériaux pour une demi-journée de travail », complète Francis Boulanger, qui se déclare tout à fait satisfait des prestations de LOXAM LAHO TEC.

Le client

La société Marteau réalise un chiffre d'affaires de 37 millions d'euros et emploie 130 personnes dans 5 établissements. Outre son siège de Montreuil-sous-Bois (93) elle a 4 agences : Saint-Etienne du Rouvray (76), Agde (34), Marseille (13), La Mole (83). La valeur de renouvellement de son parc est de 7 millions d'euros.

L'offre de plateformes à crémaillères de LOXAM LAHO TEC

LOXAM LAHO TEC dispose d'un réseau national de 7 agences et propose une gamme de plateformes à crémaillères mono-mât ou bi-mâts parfaitement adaptées aux travaux de façade et à la manutention des charges lourdes dans les meilleures conditions de sécurité.

Ces matériels sont conformes à la norme NF EN 1495+A2.

Ces plateformes de travail modulaires, de 1,20 m de largeur et d'une longueur pouvant atteindre 9,89 m (mono-mât) et 32,11 m (bi-mâts), peuvent être dotées d'accessoires optionnels, tel qu'un monorail de manutention en tête de mature.

Leurs mâts permettent un accès motorisé à une hauteur de travail maximale de 100 mètres.

Les plateformes LOXAM LAHO TEC ont une capacité de charge maximale, pour les personnels, matériaux, et matériels, de 1800 kg (mono-mât) et 4000 kg (bi-mâts).

LOXAM LAHO TEC étudie avec l'entreprise son cahier des charges, établit un devis, une note de calcul, la conseille, et accompagne le chantier dans sa durée.

Jorge Barbosa

Jorge Barbosa, entreprise Marteau : « Les plateformes nous offrent un accès et une surface de travail confortables pour des opérations nombreuses et complexes ».

Didier Roumier

Didier Roumier, LOXAM LAHO TEC : « C'est notre rôle de trouver avec le client les moyens d'adapter l'installation aux contraintes du chantier ».

Retour vers nos réalisations